Crises des opioïdes: Ce que la santé publique ne nous dit pas: une analyse des rapports du coroner révèle le vrai visage des personnes qui décèdent de surdoses ainsi que les principales substances en cause.

MONTRÉAL, le 17 novembre 2020 – À la demande de L’Association Québecoise pour la promotion de la santé des usagers de drogue (AQPSUD) de même que ses organismes partenaires, l’équipe de recherche de la Chaire Jean-Monbourquette, sous la direction de la Pre André- Anne Parent, a analysé les 340 rapports des personnes décédées par surdose en 2017.

Plus qu’un simple échantillon, l’analyse a permis d’illustrer la diversité des substances mises en cause dans l’ensemble des décès par surdose, ainsi que le « profil » socio-économique et le contexte dans lequel les personnes sont décédées.

“La conclusion des rapports affirme que ce sont au moins 221 cas (153 hommes et 68 femmes) pour lesquels la cause la plus probable du décès est liée à plus d’une substance. »

« Ce sont les hommes et les femmes âgés de 41 à 64 ans qui sont les plus nombreux dans les rapports analysés.”

Le gouvernement du Canada affirme que le pays connaît une grave crise de consommation d’opioïdes, mais les résultats, plus que paradoxaux, de notre rapport nous obligent à porter le regard au-delà de la prise des opioïdes.

En effet, cette première analyse des rapports du coroner démontre qu’il s’agit bien d’une crise des surdoses en général et que le portrait réel des utilisateurs de drogues doit être élargi.

10H00 AM, le 23 novembre 2020 au Centre St-Pierre

1212, rue Panet, Montréal (Québec) H2L 2Y7 Salle 100

https://zoom.us/j/98403056622

Les personnes suivantes s’adresseront aux médias et présenterons les différents résultats du rapport portrait des surdoses, ainsi que des pistes de réflexions.:

André-Anne Parent, École de travail social, Université de Montréal

Jean-François Mary, Directeur général, Cactus Montréal

Frankie Lambert, Responsable des communications, Association Québecoise pour la promotion de la santé des usagers de drogue (AQPSUD)

Hugo Bissonnet, directeur général, Centre Sida Amitié / Clinique Santé Amitié

Mario Gagnon, Point De Repères

Chantal Montmorency, Coordonnatrice générale, Association Québecoise pour la promotion de la santé des usagers de drogue (AQPSUD)

-30-

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page