Contexte

L’Association Québécoise pour la promotion de la santé des personnes utilisatrices de drogues (AQPSUD) et ses organismes partenaires ont demandé à une équipe de recherche de l’Université de Montréal d’analyser les rapports d’investigation du coroner afin de mettre en lumière les substances en cause et le contexte associé aux décès par surdose. Cette étude a porté sur trois aspects du contenu de ces rapports:

1) les substances en cause dans les décès

2) le contexte d’intervention auprès des personnes décédées

3) l’état de santé et le contexte social des personnes décédées

L’analyse a permis de découvrir la diversité des éléments contribuant aux surdoses, portant le regard au-delà de la crise des opioïdes et faisant ressortir l’importance de considérer l’ensemble des substances en cause ainsi que les circonstances du décès, afin de mieux comprendre et prévenir les morts par surdoses. Elle a aussi permis de constater l’absence de données dans les rapports, des renseignements qui pourraient pourtant contribuer à de nouvelles connaissances et à une meilleure compréhension du phénomène.

Méthodologie

Les rapports d’investigation du coroner des 340 personnes décédées suite à une surdose au Québec en 2017 ont servi de corpus à cette recherche, réalisée entre mars 2019 et octobre 2020. Ces rapports, rédigés par des coroners (médecins, avocats ou notaires), permettent de connaître l’identité, le lieu, le moment, les circonstances et les causes probables du décès des personnes. Ces informations ont été classées et codifiées à l’aide d’un répertoire de 80 codes dans le logiciel NVivo.

Portrait démographique des hommes et des femmes décédés en 2017

Les données ont permis de dessiner un portrait démographique des personnes décédées. On constate dans le tableau ci-dessous que les hommes (242 hommes) sont davantage représentés que les femmes (98 femmes) dans les décès par surdose au Québec en 2017 et que l’année de naissance moyenne pour les femmes est de 1966 et de 1972 pour les hommes. L’âge moyen est ainsi de 46 ans pour l’ensemble des personnes.

Retour haut de page